« Travailler en Allemagne » mon témoignage sur le blog de Valise Volante

Le blog de Valise Volante est une mine d’informations pour ceux qui rêvent de s’expatrier et ceux qui sont déjà sur place. Entre conseils, anecdotes et récits, Julie voyageuse elle même, donne la parole aux voyageurs et rassemble donc une multitude de témoignages tous aussi inspirants les uns que les autres.

Extrait du blog de Julie:

 « VOUS AIMERIEZ PARTIR TRAVAILLER À L’ÉTRANGER MAIS VOUS N’AVEZ AUCUNE IDÉE DE COMMENT FAIRE ? OU BIEN VOUS ÊTES TOUT SIMPLEMENT CURIEUX DE SAVOIR COMMENT LES EXPATRIÉS VIVENT ET TRAVAILLENT À L’ÉTRANGER ? »

Le blog de Valise Volante est le support dont vous avez besoin pour votre expatriation …

Retrouvez mon témoignage et les expériences des autres expatriés établis partout dans le monde sur son blog !

Rien que pour vous, mon histoire ci dessous.

Pour lire les autres témoignages dans leur intégralité, rendez vous sur le blog de:

 www.valisevolante.fr

vcxvxcvx.png

1 – Tout d’abord, peux tu rapidement te présenter ?
Bonjour ! Ou plutôt guten Tag ! Mon prénom c’est Annabelle, j’ai 28 ans, je suis originaire du sud de la France et après avoir vadrouillé sur tous les continents, j’ai posé mes valises depuis octobre 2014 en Allemagne. Je tiens également le blog www.travellingwithannabelle.com où j’écris mes péripéties autour du monde et ma vie d’expatriée en Allemagne.

2 – Quelle est ta destination ?
De l’autre côté du Rhin, oui mais où ? L’Allemagne c’est grand. Il y a le sud et ses forêts, la frontière avec la France, l’est du pays, et le nord de l’Allemagne. Moi j’ai choisi de vivre dans le nord, entre le Danemark et les pays bas, au bord de la mer du nord … A plus de 1400km de ma Provence !

3 – Pourquoi cette destination en particulier ?
Je n’étais pas prédestinée à vivre en Allemagne … j’ai toujours beaucoup voyagé comme je l’ai dit, mais je rentrais toujours avec plaisir au bercail. Ma vie en France j’adorais ! Et en plus je ne parlais pas allemand …Mais un jour, le destin a voulu que je retrouve sur mon chemin un de ces jeunes Allemands que j’avais rencontré en 1999 lors d’un voyage en Espagne en famille … Au fil des années on avait juste gardé un peu contact, mais rien de plus … Et puis en 2014 est arrivé ce qui arriva … Nous nous sommes revu lors d’un de ses séjours en France … et puis la suite vous la connaissez !

4 – Depuis combien de temps y es-tu ?
Je suis installée en Allemagne depuis octobre 2014.

5 – Quel est ton travail ?
En France j’ai toujours travaillé dans le tourisme. En 2010 BTS tourisme en poche, j’ai travaillé pour plusieurs réseaux d’agences de voyages dans le sud de la France. J’ai également travaillé directement pour les agences de voyages en leur proposant des offres les plus adaptées pour leurs clients. J’adorais mon boulot ! Et puis je suis partie en Allemagne. Je ne parlais pas l’allemand. J’ai d’abord commencé par des cours d’allemand intensifs dans une VHS (École de cours particulier en Allemagne), et après 4 mois de cours, dès que j’ai été autonome avec la langue j’ai travaillé comme guide trilingue à la Maison de l’Emigration, et un an plus tard j’ai également signé à la Maison du Climat, où je m’occupais également des visites. Aujourd’hui je suis en pleine transition. Je viens de signer un contrat en tant que prof de soutien scolaire, pour le français. J’ai également conservé mon travail aux deux musées, celui de l’émigration et celui du climat, mais j’aimerai me diriger définitivement dans l’enseignement du français pour les allemands.

6 – Comment l’as tu obtenu ?
En fait j’ai tout simplement fait une candidature spontanée. Je me suis dit que des musées d’une telle envergure cherchaient certainement des guides parlant français et anglais en plus de l’allemand. Et ça a marché !

7 – Comment te loges tu sur place ?
Je vis avec mon homme depuis mon installation, dans une maison que nous rénovons. Nous nous marions d’ailleurs en juin 2017 ! Nous sommes en plein préparatifs de ce mariage Franco allemand !

8 – Quels sont les points positifs de cette expérience ?
Ce qui me vient en premier lieu à l’esprit c’est bien évidement l’apprentissage de l’allemand. Je trouve que c’est à l’heure de la mondialisation un certain avantage de parler deux voire trois langues. Et puis en tant que française, j’ai plutôt la cote la bas ! Les allemands sont toujours très intrigués de me voir ici, alors que je viens d’une si jolie région comme ils disent ! Il faut dire qu’il y a très peu de français où je vis ! J’ajouterai enfin que la vie en Allemagne est en général moins chère, que ce soit en niveau des courses, du shopping et des impôts.

9 – Les points négatifs ?
A-la vie en Allemagne est moins chère, à une exception près, l’assurance maladie ! En Allemagne elle coûte un bras, et si tu es sans emploi et que tu n’as pas le droit aux allocations tu dois la payer toi même ! En point négatif je citerai également la distance. Je vis dans la ville de Bremerhaven à 14h de voiture de Marseille, ou de Montpellier où réside une partie de ma famille. Et les connections aériennes sont très mauvaises car il faut que je fasse obligatoirement une escale quelque part, et le prix du billet est de minimum 250€. Quant au train, c’est aussi long qu’en voiture. En tant qu’ancienne agent de voyages, croyez moi j’ai cherché toutes les solutions possibles et à chaque fois c’est soit trop cher, soit compliqué ! Autant vous dire que je ne rentre pas plus de deux fois par an !

10 – Que retiens tu du pays où tu vis?
Ma vie en Allemagne, je l’aime. Je l’aime autant que ma vie en France. Certes je ne travaille plus en agence de voyages, mais je suis tout de même au contact des touristes, à jongler entre plusieurs langues toute la journée. J’ai su retrouver tout ce qu’il me fallait ici pour être autant épanouie qu’avant. La vie est ici plus ou moins la même, avec pratiquement les mêmes règles et obligations. Concernant la nourriture, il me manque bien entendu mes fromages, mais j’ai jusqu’à présent survécu, et je trouve les plus connus dans n’importe quel supermarché. Sinon je trouve qu’on y mange bien dans à peu près tout le pays. Le système de santé bien que plus cher qu’en France est lui aussi très bons et ce qui me fera toujours halluciner c’est la facilité avec laquelle les médecins te proposent de te mettre en arrêt maladie. J’ai du parfois même insister pour ne pas qu’ils m’arrêtent simplement parce que j’avais un petit rhume de rien du tout et que je voulais juste une ordonnance. Bref, en Allemagne je me sens comblée !

Ton message aux lecteurs : As tu des conseils, bons plans, lieux incontournables à donner à ceux qui voudraient tenter l’expérience ?
Vous voulez faire du tourisme en Allemagne ? C’est une bonne idée ! Mais il y a tellement de choses à voir et de diversités de paysages qu’il faut choisir ! Je conseille bien évidement la ville de Berlin à visiter en minimum 5 jours pour en profiter pleinement. Le sud également vaut le détour avec ses lacs et ses châteaux de contes de fées. Et puis le nord, ah mon nord adoré ! J’adore me balader sur une digue en bord de mer et y prendre ma bouffée d’iode quotidienne ! La ville de Brême à 50 minutes d’où j’ai posé mes valises est également magnifique. A mon sens une des plus jolies villes d’Allemagne.

Et puis, en Allemagne on sait faire la fête ! Il est très fréquent de voir des personnes se balader en ville avec un chariot plein de boissons, alcools, et de la musique ! Et ça ne dérange personne ! L’Allemagne c’est à la foi un pays si proche et si éloigné de nous, avec des habitants charmants ! Beaucoup de personnes ont des idées reçues, comme quoi il ne fait jamais beau, et que les allemands sont froids … Et bien moi j’invite à briser ces stéréotypes … Comme disait Michel Deon écrivain Français, « pour bien connaître un pays, il faut le manger, le boire et l’entendre chanter ».

 

Suivre la Valise Volante sur les réseaux sociaux:

twitter

facebook

facebook

vcxvxcvx

 

 


7 réflexions sur “« Travailler en Allemagne » mon témoignage sur le blog de Valise Volante

  1. Chapeau chapeau parce qu’après 4 mois d’allemand (et encore maintenant), j’ai peur de répondre à des offres d’emplois ou à faire des candidatures spontanées (mais il le faut). J’ai encore l’impression d’avoir un allemand vraiment tout pourri.

    J'aime

      1. je me lance petit à petit… deux candidatures envoyées déjà et que en allemand :/ (avec l’aide de mes amis bien entendu pour la correction).

        J'aime

  2. Superbe interview, j’aime beaucoup ! 🙂 (j’arrive mille an après, j’avais raté cet article^^) Je te rejoins sur tous les points ! Je trouve qu’à travers l’interview tu dresses un beau portrait de l’Allemagne qui devrait en convaincre plus d’un je l’espère ! Et surtout casser les préjugés 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s